Galerie de réussites

Les ambassadeurs de la Péninsule acadienne concluent un programme de diffusion dans la région du grand Saint John

En juin 2007, Dialogue Nouveau-Brunswick a annoncé que des gens de la Côte acadienne du Nouveau-Brunswick avaient conclu un programme de diffusion et de partage d’information de trois jours à l’échelle de la région du Grand Saint John.

Ce groupe s’insère dans la nouvelle initiative mise sur pied par Dialogue Nouveau-Brunswick, un organisme provincial sans but lucratif qui favorise la compréhension, le respect et le rapprochement entre les citoyens anglophones et francophones de la province.

Cette initiative, appelée le programme des ambassadeurs du dialogue, permet aux membres éminents d’une communauté linguistique de se familiariser avec le mode de vie, les commodités et les lieux de travail de l’autre, dans un contexte positif et chaleureux.

« Nous croyons que, lorsque les gens se côtoient, cela se traduit par une plus grande compréhension, un respect accru et une sensibilisation à l’égard de la diversité linguistique du Nouveau-Brunswick », a affirmé Carole Fournier, directrice générale de Dialogue Nouveau-Brunswick. « Si nous pouvons en créer l’occasion, les gens collaboreront sur des questions d’intérêt commun. Nous voulons que les Néo-Brunswickois découvrent tout ce qu’offre notre fabuleuse province. »

La maire de Saint John, Norm McFarlane a ajouté : « Nous avons vraiment été privilégiés d’accueillir ces ambassadeurs au cours des derniers jours. Un tel programme permet de jeter des ponts entre nos communautés respectives. Il renforce la notion que notre diversité est l’un de nos plus grands atouts ici au Nouveau-Brunswick, et qu’en  comprenant le riche caractère distinctif de notre culture, nous renforçons notre province. »

Les ambassadeurs ont consacré leur temps à la visite du centre-ville et de quelques entreprises, du Musée du Nouveau-Brunswick et du sentier Fundy à St. Martins, en plus de dîner dans certains des établissements les plus réputés en ville. « Quelle merveilleuse occasion d’apprendre, a déclaré Jean-Eudes Savoie, maire de Tracadie-Sheila. Il est important de constater comment les autres collectivités vivent et travaillent et de mettre ces connaissances à profit chez nous. »

En effet, a indiqué Mme Fournier, « nous bénéficions ici de possibilités comme nulle part ailleurs. Nous sommes tous responsables d’assurer que notre province attire de nouveaux résidents et conserve ceux qui y sont déjà. Tout le monde a un rôle à jouer. »