Galerie de réussites

Récipiendaires 2010 Prix Dialogue du lieutenant-gouverneur

Le 9 septembre 2010

(FREDERICTON) – Les récipiendaires 2010 du Prix Dialogue du lieutenant-gouverneur furent dévoilés aujourd’hui lors d’une cérémonie à Fredericton. Les récipiendaires de cette reconnaissance annuelle sont: Susan Belliveau, Jane Keith et Deborah H. Thomas.

S’adressant aux invités présents à l’ancienne résidence du gouverneur, l’honorable Graydon Nicholas, lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick a dit: « Ces trois individus ont travaillé sans relâche afin de promouvoir nos deux langues officielles – non pas par la force, mais avec tolérance et compassion en vue d’une meilleure compréhension des cultures et traditions que nous partageons. »

Créé en 2003, le Prix Dialogue du lieutenant-gouverneur est présenté annuellement par Dialogue Nouveau-Brunswick (DNB) – un organisme provincial sans but lucratif qui favorise la compréhension, le respect et l’appréciation entre les Néo-Brunswickois d’expression française et ceux d’expression anglaise.

Selon la directrice générale de DNB, Carole Fournier, la sélection des récipiendaires est un processus annuel qui nécessite l’apport d’un jury. «Il y a plusieurs mises en candidatures intéressantes de gens et d’organismes qui se dévouent pour favoriser l’harmonie linguistique et culturelle. Les récipiendaires de cette année sont des modèles de rôle de par leur engagement à ce principe.»

En plus du Prix Dialogue du lieutenant-gouverneur, Dialogue Nouveau-Brunswick parraine les initiatives suivantes: Programme de correspondance My Friend-Mon ami(e) pour les élèves de la 3e à la 9e année ainsi que le Rendez-vous des ami-e-s! qui fournit l’occasion aux jeunes d’expression française et ceux d’expression anglaise de vivre leurs cultures respectives, leurs richesses linguistiques et leurs particularités.

- 30 -

Pour de plus amples informations:

Carole Fournier
455-0088 ou 1-866-224-4040

RÉCIPIENDAIRES 2010 PRIX DIALOGUE DU LIEUTENANT-GOUVERNEUR

En avant: L'honorable Graydon Nicholas, lieutenant-gouverneur de la province du Nouveau-Brunswick et Madame Kelly Cain, coprésidente de Dialogue Nouveau-Brunswick En arrière:  Madame Jane Keith, Madame Susan Belliveau et Madame Deborah H. Thomas

Madame Jane Keith

Pour Jane Keith, qui a occupé le poste de directrice générale de Canadian Parents for French New Brunswick pendant 15 ans, l’éducation en langue seconde est plus qu’un simple intérêt, c’est sa passion. Au fil des ans, elle a consacré de nombreuses heures de son temps (et apporté des contributions financières) en vue de réaliser ses rêves. 

Pendant son mandat, Jane a travaillé sans répit afin de favoriser l’établissement de programmes de français langue seconde de qualité (français de base et immersion en français) à l’intention des élèves du Nouveau-Brunswick. Son message était clair et net : « Chaque enfant qui peut apprendre une première langue peut en apprendre d’autres si l’occasion se présente, et cette occasion favorable est l’immersion hâtive ».

Durant ses déplacements dans la province, elle a discuté avec les ministres de l’Éducation, elle s’est assurée que les parents comprennent l’avantage crucial d’une éducation en langue seconde pour leurs enfants et elle a recueilli assidûment des fonds afin d’acheter des livres en français pour les écoles de la province.

Le Nouveau-Brunswick est reconnu dans tout le pays comme étant un chef de file dans le domaine de l’éducation en langue seconde. Cette reconnaissance peut, en grande partie, être attribuée au dévouement de Jane Keith et des gens qu’elle a inspirés par son exemple.

Madame Susan Belliveau

Dans la communauté maintenant très anglophone de Minto, Susan Belliveau est une partisane fière et réputée de la diversité linguistique historique de son village natal. Cette communauté du centre du Nouveau-Brunswick avait autrefois un riche patrimoine acadien, mais le temps et les circonstances l’ont fait disparaître, ce qui explique pourquoi Susan s’est mise en train.

En tant qu’enseignante d’immersion en français à l’école secondaire Minto Memorial High School, elle a, sans aucune aide, réussi à promouvoir la langue et la culture françaises auprès des élèves, de la faculté, des employés et de la communauté en général. Ses élèves lui parlent en français, peu importe le moment ou l’endroit : au centre d’achats, pendant une partie de hockey ou en classe. Voilà la preuve de l’énergie et du dévouement qu’elle a apportés à l’équilibre linguistique au Nouveau-Brunswick.

Susan encourage ses élèves à participer aux conférences Dialogue et aux programmes d’été de français, ainsi qu’à présenter leurs poèmes et leurs rédactions à des concours en français. Elle a organisé une fête du patrimoine, qui s’est déroulée uniquement en français. Pendant la remise des diplômes de Minto High School, elle a remis aux élèves qui le méritaient, un certificat de compétence orale en français. 

Susan profite de chaque occasion pour inclure le français dans son école et dans sa communauté. Elle mène les gens à comprendre qu’un Nouveau-Brunswick évolué sur le plan linguistique est un endroit économiquement prometteur où s’installer.  

Madame Deborah H. Thomas

En tant que spécialiste en apprentissage du district scolaire 8 (Saint John), Debbie Thomas a été l’instigatrice de l’éducation en français langue seconde pendant de nombreuses années. Elle est membre d’un groupe de travail de l’Atlantique qui met en place des ressources pour orienter les élèves dans leur apprentissage d’une langue seconde. Le premier mandat du groupe était d’élaborer un document-cadre visant à aider les conseillers en programme et les enseignants à se servir du Cadre européen commun de référence pour les langues. Son expérience et ses connaissances du développement et de la mise en œuvre d’un programme de français intensif au Nouveau-Brunswick ont aidé à guider ce processus.

Debbie organise également le Concours d’art oratoire annuel (art oratoire pour les élèves en immersion française aux niveaux intermédiaire et secondaire), ainsi que le Programme culturel Paquet dans lequel les élèves en immersion participent à des activités culturelles conjointement avec le district scolaire 8 et avec l’ARCf de Saint-Jean.

De plus, elle coordonne les classes de français langue seconde (FLS) pour les enseignants de FLS et elle collabore avec Canadian Parents for French en tant que consultante étant donné ses connaissances approfondies de pédagogie en français langue seconde.