Galerie de réussites

Récipiendaires 2011 Prix Dialogue du lieutenant-gouverneur

Le 28 septembre 2011

(FREDERICTON) – Les récipiendaires 2011 du Prix Dialogue du lieutenant-gouverneur furent dévoilés aujourd’hui lors d’une cérémonie à Fredericton. Les récipiendaires de cette reconnaissance annuelle sont : Antoine Landry, l'Association de l'industrie touristique du Nouveau-Brunswick ainsi que l'Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick.

S’adressant aux invités présents à l’ancienne résidence du gouverneur, l’honorable Graydon Nicholas, lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick a dit: « Ces trois récipiendaires ont travaillé afin de promouvoir nos deux langues officielles – non pas par la force, mais avec tolérance et compassion en vue d’une meilleure compréhension des cultures et traditions que nous  partageons.»

Créé en 2003, le Prix Dialogue du lieutenant-gouverneur est présenté annuellement par Dialogue Nouveau-Brunswick (DNB) – un organisme provincial sans but lucratif qui favorise la compréhension, le respect et l’appréciation entre les Néo-Brunswickois d’expression française et ceux d’expression anglaise.

Selon la directrice générale de DNB, Carole Fournier, la sélection des récipiendaires est un processus annuel qui nécessite l’apport d’un jury. «Il y a plusieurs mises en candidatures intéressantes de gens et d’organismes qui se dévouent pour favoriser l’harmonie linguistique et culturelle. Les récipiendaires de cette année sont des modèles de rôle de par leur engagement à ce principe.»

En plus du Prix Dialogue du lieutenant-gouverneur, Dialogue Nouveau-Brunswick parraine les initiatives suivantes: Programme de correspondance My Friend-Mon ami(e) pour les élèves de la 3e à la 9e année ainsi que le Rendez-vous des ami-e-s! qui fournit l’occasion aux jeunes d’expression française et ceux d’expression anglaise de vivre leurs cultures respectives, leurs richesses linguistiques et leurs particularités.

- 30 -

Pour de plus amples informations:

Carole Fournier
455-0088 ou 1-866-224-4040


RÉCIPIENDAIRES 2011 PRIX DIALOGUE DU LIEUTENANT-GOUVERNEUR

Monsieur Antoine Landry


Kelly Cain coprésidente Dialogue Nouveau-Brunswick, Honorable Graydon Nicholas lieutenant-gouverneur, Antoine Landry, Paul-Émile Chiasson coprésident Dialogue Nouveau-Brunswick

Antoine Landry est depuis trente ans un des leaders de la communauté acadienne. À titre de maire de Caraquet, il a fait sienne l’importance de préserver la langue et la culture de ses ancêtres, et ce, de façon pragmatique. Parallèlement, il a encouragé l’importance capitale de l’harmonie linguistique, du respect et de la tolérance entre les citoyens francophones et anglophones du Nouveau-Brunswick. Durant sa longue carrière, il a profité de chaque occasion qui se présentait à lui pour entretenir des liens dans le monde des affaires, au sein des gouvernements et le domaine social, secteurs intégrant les réalités francophone et anglophone de la province. En guise de résumé, Antoine Landry a été une force vive au service d’une diversité productive à tous les niveaux de la société. Dans la poursuite de sa démarche, il n’escamote rien, ne dissimule rien et ne ménage aucun effort. Son leadership actif contribue à la vitalité à la fois des francophones et des anglophones. C'est donc pourquoi ce Prix Dialogue du lieutenant-gouverneur est bien mérité.

Association de l’industrie touristique du Nouveau-Brunswick (AITNB)

Kelly Cain coprésidente Dialogue Nouveau-Brunswick, Honorable Graydon Nicholas lieutenant-gouverneur, Joanne Bérubé Gagné présidente du conseil d'administration de l'Association de l'industrie du tourisme du Nouveau-Brunswick (AITNB), Réal Robichaud directeur général de l'AITNB et Paul-Émile Chiasson coprésident de Dialogue Nouveau-Brunswick

Promoteur officiel du tourisme dans la province, représentant les exploitants de gîtes touristiques, de terrains de camping, de camps de pêche, de pavillons de chasse, les organisateurs de festivals, les propriétaires de terrains de golf et d’autres intervenants majeurs, l’Association de l’industrie touristique du Nouveau-Brunswick (AITNB) prend très au sérieux ses responsabilités en matière d'harmonie linguistique. Pour preuve, toutes les réunions de son conseil d’administration et de ses différents comités se déroulent dans les deux langues officielles, et les membres de ces derniers font la traduction consécutive pour leurs collègues, selon les besoins. De même, tous les documents, les assemblées annuelles et les forums publics respectent les deux communautés de langues officielles du Nouveau-Brunswick. Au cours de la dernière année, l’AITNB a revu ses règlements afin de mieux refléter son engagement à long terme : « Dans toute la mesure du possible, le Conseil sera composé d’individus représentant les deux groupes linguistiques reconnus officiellement par le Nouveau-Brunswick ». Pour ses efforts visant à promouvoir l’harmonie entre les francophones et les anglophones de la province, l’AITNB mérite la plus grande reconnaissance qui soit.


Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick (AIINB)

Kelly Cain coprésidente Dialogue Nouveau-Brunswick, Honorable Graydon Nicholas lieutenant-gouverneur, Darlene Cogswell présidente désignée de l'Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick (AIINB), France Marquis présidente du conseil d'administration de l'AIINB, Roxanne Tarjen directrice générale de l'AIINB et Paul-Émile Chiasson coprésident de Dialogue Nouveau-Brunswick

En tant que plus important groupe de professionnels de la santé dans la province, comptant quelque 8 900 membres, l’Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick (AIINB) soutient ardemment les principes de l’harmonie et du respect entre les communautés francophone et anglophone dans ses activités de tous les jours. Chaque fois qu’elle s’exprime, l’AIINB s’adresse aux deux groupes linguistiques conformément aux valeurs fondamentales du Prix Dialogue du lieutenant-gouverneur. C’est ainsi que chaque document officiel de l’association est disponible dans les deux langues officielles, que chaque réunion de son conseil d’administration et chacune de ses assemblées générales annuelles se déroulent à l’aide d’un service d'interprétation simultanée, et que son site Web et son journal sont offerts dans les deux langues. Il convient de remarquer que des séances d’information sont offertes aux infirmières et infirmiers francophones et anglophones. L’engagement de l’AIINB à l’égard de la dualité linguistique n’est pas requis par la loi. Toutefois, en raison de la diversité linguistique qu’elle place au centre de ses services, l’AIINB est un digne récipiendaire du Prix Dialogue du lieutenant-gouverneur de la province.