Salle de presse

Vous êtes ici

Le 31 Mars 2017

Les commissaires linguistiques réclament des mesures concrètes quant à l’immigration francophone

Moncton, Nouveau-Brunswick – Le 31 mars 2017 – La commissaire aux langues officielles par intérim du Canada, Ghislaine Saikaley, son homologue du Nouveau-Brunswick, Katherine d’Entremont, et le commissaire aux services en français de l’Ontario, François Boileau, réitèrent aujourd’hui l’importance et l’urgence de mettre en œuvre des mesures concrètes favorisant l’immigration dans les communautés francophones en situation minoritaire.

En savoir plus
Le 20 Février 2017

Êtes-vous bilingue? Cela dépend du niveau requis…

Par Katherine d’Entremont, commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick

Dans cet article, la commissaire aux langues officielles, Katherine d’Entremont, aborde la question des niveaux de compétence en langue seconde. Elle exhorte le gouvernement provincial à publier les niveaux de compétences linguistiques requis dans tous les avis de concours exigeant le bilinguisme.

En savoir plus
Le 14 novembre 2016

La commissaire aux langues officielles explique son rôle

Commentaire par Katherine d’Entremont
Commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick

En 2002, les députés de l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick ont adopté à l’unanimité une nouvelle loi sur les langues officielles. C’est cette loi qui a créé le poste de commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick. En ma qualité de commissaire, la Loi me confie un double mandat. D’une part, je dois enquêter, présenter des rapports et faire des recommandations visant le respect de la Loi. D’autre part, je dois promouvoir l’avancement des deux langues officielles dans la province.

En savoir plus
Le 18 octobre 2016

Les obligations linguistiques des associations professionnelles

Fredericton, le 18 octobre 2016 – Depuis le 1er juillet 2016, une quarantaine d’associations règlementant des professions au Nouveau-Brunswick doivent fournir leurs services en français et en anglais. Une nouvelle fiche de renseignements du Commissariat aux langues officielles décrit les droits linguistiques des gens lorsqu’ils communiquent avec ces associations. 

« Les associations professionnelles exercent un rôle fondamental : celui de protéger le public en règlementant et en surveillant l’exercice des professions, a déclaré la commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, Katherine d’Entremont. Dans une province qui compte deux communautés linguistiques officielles, les associations doivent exercer ce rôle dans les deux langues. Voilà pourquoi les députés de l’Assemblée législative ont décidé d’assujettir les associations professionnelles à la Loi sur les langues officielles du Nouveau-Brunswick. »

En savoir plus
Le 14 septembre 2016

Remettons les pendules à l’heure - Mythes et réalités au sujet des langues officielles au Nouveau-Brunswick

Par Katherine d’Entremont
Commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick

Lorsqu’il est question de langues officielles, les mythes ne sont jamais bien loin. Dans le cadre de mon travail, j’entends souvent ces affirmations erronées qui sont présentées comme des faits incontestables. Qui n’a pas entendu un ou plusieurs de ces mythes? Un exemple : Tous les emplois gouvernementaux exigent le bilinguisme. Faux.

En savoir plus
Le 21 juin 2016

Dépôt du rapport annuel 2015-2016 de la commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick

Le 21 juin 2016 – La commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, Katherine d’Entremont, a déposé aujourd’hui son troisième rapport annuel. Le document présente les résultats d’une vérification qui visait à déterminer si les ministères et organismes gouvernementaux (Partie I) offrent et fournissent leurs services dans les deux langues officielles dans toutes les régions de la province.

En savoir plus
Le 2 Mars 2016

Publication du rapport d’enquête sur les services de sécurité dans les édifices gouvernementaux

Le 2 mars 2016 – La commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, Katherine d’Entremont, a publié aujourd’hui un rapport d’enquête portant sur les services de sécurité dans les édifices gouvernementaux. Le rapport fait état de plusieurs situations de non conformité à la Loi sur les langues officielles. De plus, il révèle que le contrat entre le gouvernement provincial et l’entreprise de sécurité, le Corps canadien des commissionnaires, ne contient aucune disposition concernant l’obligation de fournir des services bilingues.

En savoir plus
Le 6 novembre 2015

Déclaration de la commissaire Katherine d’Entremont concernant l’enquête sur les services de sécurité dans les immeubles gouvernementaux

Le vendredi 6 novembre 2015

En 2002, les députés de l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick ont adopté une nouvelle Loi sur les langues officielles. Et c’est alors qu’a été créé le poste de commissaire.

Les députés ont donné deux rôles au Commissaire : protéger les droits linguistiques des francophones et des anglophones de cette province et promouvoir l’avancement de nos deux langues officielles.

En savoir plus
Le 3 novembre 2015

Déclaration de la commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick concernant l’enquête visant les services de sécurité dans les bureaux gouvernementaux

Fredericton, le 3 novembre 2015

À titre de commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, si je prends connaissance d’une éventuelle infraction substantielle à la Loi sur les langues officielles du Nouveau-Brunswick, j’ai l’obligation d’agir. L’enquête menée par le Commissariat aux langues officielles permet de faire la lumière sur la cause fondamentale de l’infraction et de trouver des moyens de corriger la situation pour qu’elle ne se répète plus.

En savoir plus
Le 27 octobre 2015

Le Commissariat aux langues officielles apporte des précisions à la suite de la publication d’un communiqué de L’Alliance de gens du Nouveau-Brunswick

Fredericton, le 27 octobre 2015 – Le Commissariat aux langues officielles du Nouveau-Brunswick apporte les précisions suivantes à la suite de la publication du communiqué du 27 octobre de L’Alliance de gens du Nouveau-Brunswick portant sur des modifications à la Loi sur les langues officielles (LLO).

En savoir plus
Le 22 septembre 2015

La commissaire aux langues officielles recommande d’élargir et de renforcer le rôle du Bureau de traduction du Nouveau Brunswick

Fredericton, le 22 septembre 2015 – La commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, Katherine d’Entremont, suggère que tous les organismes assujettis à la Loi sur les langues officielles (LLO) soient invités à utiliser les services du Bureau de traduction. Selon la commissaire, une telle mesure permettrait d’assurer un meilleur contrôle de la qualité des textes publiés par les organismes gouvernementaux et publics. De plus, l’accroissement du volume de mots traduits par le Bureau lui permettrait d’accroître son autonomie financière. De ce fait, il pourrait jouer un rôle accru pour encourager un usage plus équilibré des deux langues officielles au sein de l’appareil gouvernemental.

En savoir plus
Le 18 juin 2015

La commissaire aux langues officielles présente son deuxième rapport annuel

Fredericton, le 18 juin 2015 – La commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, Katherine d’Entremont, recommande qu’à compter de 2020, le bilinguisme soit obligatoire pour être nommé à un poste de haut fonctionnaire au Nouveau-Brunswick. Dans l’intervalle, Mme d’Entremont recommande que la nomination d’une personne unilingue à un poste de haut fonctionnaire s’accompagne de l’obligation pour elle d’atteindre un niveau avancé de compétence dans l’autre langue officielle.

En savoir plus
Le 10 Avril 2015

La Loi sur les langues officielles et les services municipaux et régionaux

Fredericton, le 10 avril 2015 – Au Nouveau-Brunswick, toutes les cités ainsi que certaines municipalités et commissions de services régionaux doivent offrir des services au public dans les deux langues officielles. Ces services sont décrits dans une nouvelle fiche d’information publiée par le Commissariat aux langues officielles du Nouveau-Brunswick.

« L’administration locale est le palier de gouvernement le plus près des citoyens, a expliqué la commissaire Katherine d’Entremont. L’Assemblée législative a reconnu ce fait en étendant l’application de la Loi sur les langues officielles à une partie des gouvernements locaux en 2002. »

En savoir plus
Le 25 Mars 2015

Deux langues, c’est bon pour les affaires

Fredericton, le 25 mars 2015 – Grâce à ses deux langues officielles, le Nouveau-Brunswick a une industrie de centres de contact avec la clientèle et de soutien administratif qui génère annuellement 1,4 milliard de dollars en revenus d’exportation pour la province. On estime que ce secteur emploie plus de 15 000 personnes dans la province. En outre, cette activité économique profite tant aux personnes unilingues que bilingues au Nouveau-Brunswick. En effet, les entreprises venues dans la province pour sa main-d’œuvre bilingue ont créé deux emplois unilingues pour chaque poste bilingue.

Voilà certaines des conclusions d’une étude commandée par le Commissariat aux langues officielles du Nouveau-Brunswick et rédigée conjointement par l’économiste Pierre-Marcel Desjardins et le spécialiste en développement économique David Campbell.

En savoir plus
Le 25 Février 2015

Justice et droits linguistiques

Fredericton, le 25 février 2015 - Le français et l’anglais sont les langues officielles des tribunaux du Nouveau-Brunswick. Qu’est-ce que cela signifie dans les faits pour les Néo-Brunswickois? Une nouvelle fiche d’information du Commissariat aux langues officielles du Nouveau-Brunswick répond à cette question.

Au Nouveau-Brunswick, toute personne a le droit d’employer le français ou l’anglais devant un tribunal. « Qu’il s’agisse d’un anglophone qui doit comparaître à Caraquet ou d’un francophone qui doit se présenter devant un tribunal à Woodstock, toute personne a le droit d’employer la langue officielle de son choix devant les tribunaux de la province, a expliqué la commissaire, Katherine d’Entremont. D’ailleurs, la Loi sur les langues officielles (LLO) précise que nul ne peut être défavorisé en raison de son choix de langue. »

En savoir plus
Le 21 j janvier 2015

Les obligations linguistiques des services de police expliquées

Fredericton, le 21 janvier 2015 – Le Commissariat aux langues officielles du Nouveau-Brunswick a publié aujourd’hui sur son site Web une nouvelle fiche d’information portant sur les obligations linguistiques des services de police dans la province.

« Tout corps de police au Nouveau-Brunswick, qu’il s’agisse d’un corps municipal, régional ou de la GRC, a l’obligation de servir le citoyen dans la langue officielle de son choix », a rappelé la commissaire, Katherine d’Entremont.

En savoir plus
Le 18 décembre 2014

Les droits linguistiques en santé

Fredericton, le 18 décembre 2014 – Les droits linguistiques en santé sont le sujet d’une nouvelle fiche d’information publiée aujourd’hui par le Commissariat aux langues officielles du Nouveau-Brunswick.

« L’accès à des soins dans la langue officielle de son choix n’est pas seulement un droit constitutionnel, a déclaré la commissaire Katherine d’Entremont. C’est l’un des plus importants facteurs de qualité des soins. En effet, la communication est au cœur de la relation d’aide entre le professionnel de la santé et le patient. »
 

En savoir plus
Le 20 novembre 2014

Les droits linguistiques des Néo-Brunswickois expliqués

Fredericton, le 20 novembre 2014 – Le Commissariat aux langues officielles du Nouveau-Brunswick publie aujourd’hui sur son site Web la première d’une série de fiches d’information sur les droits linguistiques des Néo-Brunswickois. Cette première fiche décrit les obligations linguistiques des ministères provinciaux et des sociétés de la Couronne envers les citoyens.

En savoir plus
Le 30 octobre 2014

Les commissaires linguistiques pressent les gouvernements d’accroître l’immigration francophone hors Québec

Ottawa – Fredericton – Toronto – 30 OCTOBRE 2014 – Le commissaire aux langues officielles du Canada, Graham Fraser, son homologue du Nouveau-Brunswick, Katherine d’Entremont, et le commissaire aux services en français de l’Ontario, Me François Boileau, pressent les gouvernements fédéral et provinciaux de redoubler d’effort pour accroître l’immigration dans les communautés francophones hors Québec. Ils proposent d’ailleurs l’adoption de quatre principes directeurs afin de garantir que l’immigration contribue au développement et à la vitalité de ces communautés.

En savoir plus
Le 17 juin 2014

Rapport annuel 2013-2014

La commissaire aux langues officielles propose des mesures pour améliorer la prestation des services bilingues

Fredericton, le 17 juin 2014 – Dans son premier rapport annuel, la commissaire aux langues officielles, Katherine d’Entremont, présente cinq recommandations pour améliorer la prestation de services gouvernementaux dans les deux langues. Elle propose notamment que les niveaux requis de compétence en langue seconde pour les postes bilingues soient mieux définis et fassent l’objet d’un meilleur contrôle.

En savoir plus
Le 24 Avril 2014

Ambulance Nouveau-Brunswick - La commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick presse le ministère de la Santé d’intervenir afin que la Loi sur les langues officielles soit respectée

Fredericton, le 24 avril 2014 – La commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, Katherine d’Entremont, presse le ministère de la Santé d’assumer ses responsabilités et d’exiger qu’Ambulance Nouveau-Brunswick (ANB) respecte la Loi sur les langues officielles. Voilà la première recommandation d’un rapport d’enquête de la commissaire portant sur un incident survenu en septembre 2013. ANB a reconnu qu’aucun des deux ambulanciers dépêchés pour porter secours à une résidente de Dieppe ne parlait français.

En savoir plus
Le 3 Avril 2014

Immigration au Nouveau-Brunswick - La commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick presse les gouvernements provincial et fédéral de protéger la vitalité de la communauté francophone

Fredericton, le 3 avril 2014 – La commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, Katherine d’Entremont, presse les gouvernements du Nouveau-Brunswick et du Canada d’adopter une entente cadre sur l’immigration francophone afin de maintenir le poids démographique de la communauté francophone de cette province.

En savoir plus
Le 16 août 2013

Accès à la justice dans les deux langues officielles : les commissaires pressent le ministre de la Justice du Canada d’agir

Accès à la justice dans les deux langues officielles : les commissaires pressent le ministre de la Justice du Canada d’agir

Ottawa, 16 août 2013 — Le commissaire aux langues officielles du Canada et ses homologues de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick recommandent au ministre de la Justice du Canada dix mesures pour assurer aux Canadiens un accès à la justice dans les deux langues officielles. Ces recommandations découlent d’une étude conjointe sur la capacité bilingue des cours supérieures au pays, qui a été rendue publique aujourd’hui par les trois commissaires.

En savoir plus
Le 10 juin 2013

Rapport annuel 2012-2013

Le commissaire Carrier présente son dernier rapport annuel

Fredericton, le 10 juin 2013 – Le commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, Michel Carrier, a présenté aujourd’hui son dernier rapport annuel. Au terme de son second mandat, M. Carrier juge que l’Assemblée législative et le gouvernement provincial doivent faire plus pour préserver la vitalité de la langue française au Nouveau-Brunswick.

En savoir plus
Le 12 Mars 2013

Les commissaires Boileau et Carrier signent une entente de coopération

Le 12 mars 2013 — Le commissaire aux services en français de l’Ontario, François Boileau, et le commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, Michel Carrier, ont annoncé aujourd’hui la signature d’une entente qui permettra à leurs organismes d’améliorer la protection et la promotion des droits linguistiques.

En savoir plus
Le 6 Mars 2013

Graham Fraser et Michel Carrier célèbrent les 20 ans de la reconnaissance du principe d’égalité des deux communautés linguistiques officielles dans la Charte canadienne des droits et libertés

Fredericton, le 6 mars 2013 – Le commissaire aux langues officielles du Canada, Graham Fraser, et son homologue du Nouveau-Brunswick, Michel Carrier, ont souligné le 20e anniversaire de la modification de la Charte canadienne des droits et libertés pour y inclure l’article 16.1. Cet article reconnaît l’égalité des deux communautés linguistiques officielles du Nouveau-Brunswick et accorde à chacune d’elles le droit à ses propres institutions éducatives et culturelles.

En savoir plus
Le 20 novembre 2012

Dualité en éducation ou assimilation, par Michel A. Carrier, Commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick

Ce qui, de prime abord, semblait être un article positif à l’égard de la quête du bilinguisme au Nouveau-Brunswick (Seeking Bilingualism, Telegraph Journal, 15 octobre) s’est finalement avéré être un reniement de l’assise la plus fondamentale de la vitalité de la communauté francophone au Nouveau-Brunswick : la dualité dans le système scolaire. À la lecture de l’article, nous constatons qu’un chef d’entreprise canadien réputé, Richard Currie, soutient que le temps est venu pour le Nouveau-Brunswick de se débarrasser des systèmes distincts de santé et d’éducation destinés à offrir des services en anglais et en français.

En savoir plus
Le 24 octobre 2012

Déclaration du commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick relativement aux données du Recensement de la population de 2011 portant sur la diversité linguistique du Canada

C’est avec grand intérêt que nous avons entrepris aujourd’hui l’examen des données de Statistique Canada concernant les caractéristiques linguistiques des Canadiens. L’analyse de ces données requiert du temps; il m’est donc impossible de commenter en détail les résultats. Voici néanmoins mes premières réactions.

En savoir plus
Le 11 octobre 2012

Rapport annuel 2011-2012

COMMISSAIRE AUX LANGUES OFFICIELLES DU NOUVEAU-BRUNSWICK
Communiqué

RAPPORT ANNUEL 2011-2012
Le commissaire demande au gouvernement d’améliorer la Loi sur les langues officielles

En savoir plus
Le 3 août 2012

Allocution du commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick lors de la cérémonie marquant le dixième anniversaire de bilinguisme officiel à Moncton le 2 août 2012

Quel heureux événement que ce dixième anniversaire de bilinguisme officiel à Moncton!

Je suis vraiment ravi d’être ici avec vous pour le célébrer.
 
Cette activité souligne un geste historique certes, mais surtout un engagement renouvelé envers ce grand projet de société qu’est l’égalité de nos deux communautés linguistiques.

En savoir plus
Le 2 décembre 2011

Déclaration du commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick concernant le plan gouvernemental de deux ans pour les langues officielles

Fredericton, le 2 décembre 2011 - « Depuis plusieurs années, je recommande au gouvernement provincial de se doter d’un plan pour les langues officielles afin que tous les ministères provinciaux respectent pleinement leurs obligations linguistiques. Je suis heureux de voir cette recommandation devenir réalité grâce à ce plan de deux ans pour les langues officielles. Je remercie le gouvernement précédent d’avoir entrepris ce projet et je félicite le premier ministre David Alward de le poursuivre.

En savoir plus
Le 20 octobre 2011

Avancer pour ne pas reculer

Le commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick
présente son rapport annuel 2010-2011

Fredericton, le 20 octobre 2011 – Le commissaire aux langues officielles, Michel A. Carrier, a présenté aujourd’hui son huitième rapport annuel intitulé Avancer pour ne pas reculer.

En savoir plus
Le 1 Avril 2011

« Ma passion première, c’est l’écriture » - Vincent Bossé

Vincent Bossé est bilingue. Sa première langue est le français et il en est fier. « La langue française est si riche et si développée. C’est important de la souligner et de la mettre en valeur si on veut la conserver ». Il croit aussi que son apprentissage de l’anglais lui a ouvert des portes et va lui permettre d’aller plus loin plus tard. « Les cours d’anglais ont commencé à l’école, en 3e année. Au début, je trouvais ça difficile d’apprendre une deuxième langue, mais j’écoutais des émissions en anglais pour m’aider. Je me suis aussi joint à un comité d’écriture en 10e année ».

 

En savoir plus
Le 28 Mars 2011

Publication de la brochure Deux langues pour vivre ensemble!

Fredericton, le 28 mars 2011 –  Une brochure sur les langues officielles et la dualité linguistique est distribuée cette semaine dans les quotidiens et certains hebdomadaires du Nouveau-Brunswick. Publié par le Bureau du commissaire aux langues officielles, le document présente des réponses à de nombreuses questions sur ces deux sujets.

En savoir plus
Le 23 octobre 2010

La dualité en éducation favorise l’égalité

L’éditorial du Telegraph Journal de samedi dernier m’a stupéfait. Ce qui paraissait, à première vue, être des observations à l’appui de la Grande marche pour l’égalité linguistique s’est avéré le rejet d’un des éléments les plus fondamentaux de notre projet de société aspirant à une véritable égalité pour les deux communautés linguistiques officielles. Cet éditorial présentait la dualité linguistique en éducation, qui est protégée par la Charte canadienne des droits et libertés, comme une pratique fractionnelle empêchant l’égalité réelle.

En savoir plus
Le 5 octobre 2010

Le commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick présente son rapport annuel 2009-2010

Fredericton, le 5 octobre 2010 – Le commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, Michel A. Carrier, a présenté aujourd’hui son septième rapport annuel. Intitulé Deux langues pour bâtir l’avenir, le document renferme de nombreuses recommandations, notamment en ce qui concerne la stratégie de mise en œuvre de la Loi sur les langues officielles, la révision de la Loi et l’affichage gouvernemental.

En savoir plus
Le 26 mai 2010

Michel Carrier réagit à l'adoption de l'arrêté sur l'affichage commercial à Dieppe

Fredericton, Le 26 mai 2010  - Le commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, Michel Carrier, estime que le conseil municipal de Dieppe a adopté un règlement équilibré en matière d’affichage commercial. « Ce règlement assure au français la place qui lui revient, reflète le caractère francophone de cette ville et respecte le principe d’égalité de nos deux langues officielles », a déclaré le commissaire.

En savoir plus
Le 6 octobre 2009

Rapport annuel 2008-2009

Dépôt du rapport annuel 2008-2009 du commissaire aux

langues officielles du Nouveau-Brunswick


Le commissaire aux langues officielles prône une vision plus généreuse des langues officielles

En savoir plus
Le 6 mai 2009

Message du commissaire aux langues officielles à l'occasion du 40e anniversaire de l'adoption de la première loi sur les langues officielles

​Cela se passait en 2004 à l’occasion du lancement de la biographie de Louis‑J. Robichaud. La séance de dédicace tirait à sa fin et je me présentai devant l’ancien premier ministre. Il me félicita pour ma nomination et bientôt, nous étions engagés dans une discussion sur l’état du bilinguisme. Il me dit alors que les progrès réalisés depuis l’adoption de la première loi sur les langues officielles dépassaient tout ce qu’il aurait pu imaginer au moment de l’adoption de celle‑ci en 1969. L’homme était visiblement fier et ravi de ce qu’il voyait et entendait.

En savoir plus
Le 1 Avril 2009

Le commissaire Michel Carrier demande à la haute fonction publique de faire preuve de leadership en matière de langue de travail

Le 1er avril 2009

Le commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, Michel Carrier, demande à la haute fonction publique provinciale d’exercer un leadership fort et soutenu en matière de langue de travail afin que chaque employé du gouvernement provincial puisse travailler dans la langue de son choix. Le commissaire Carrier a fait cette déclaration à l’occasion de l’entrée en vigueur de la politique révisée du gouvernement provincial sur la langue de travail.

En savoir plus
Le 7 juillet 2008

Le Commissaire encourage les membres du public à lui faire part de leurs commentaires au sujet du plan postsecondaire de la province

Fredericton N.-B. -- Le Commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, Michel Carrier, incite les membres du public à communiquer avec son bureau afin de lui faire part de  leurs commentaires au sujet du Plan d’action pour transformer l’éducation postsecondaire, dévoilé le 26 juin dernier par le gouvernement provincial.

En savoir plus
Le 21 mai 2008

Une francoforce en tournée

(Source: radiocanada.ca)

Des artistes de la francophonie canadienne présentent des spectacles dans 14 villes du pays cet été afin de célébrer le 400e anniversaire de la ville de Québec.

Le spectacle, qui s'appelle Francoforce, a lieu dans le Francodôme. Il s'agit d'un dôme géodésique temporaire et mobile. Le tout rappelle un igloo.

En savoir plus
Le 21 mai 2008

Une compétence essentielle

Le bilinguisme comme une des compétences essentielles lors de la nomination des juges à la Cour suprême par le gouvernement fédéral vient de recevoir l’appui de l’Association du barreau canadien (ABC) et de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA).

Après les débats au sein du comité parlementaire des langues officielles et le dépôt en première lecture d’un projet de loi privé du député libéral Denis Coderre jeudi dernier, l’Association du barreau canadien (ABC) a décidé de prendre position en se déclarant favorable à l’obligation d’imposer le bilinguisme aux prochains juges de la Cour suprême. L’association regroupe 37 000 juristes, professeurs de droits et étudiants en droit de toutes les régions du Canada.

En savoir plus
Le 14 mai 2008

Juges bilingues à la Cour suprême -- Une obligation constitutionnelle?

Les juges de la Cour suprême du Canada doivent-ils être bilingues? Voilà une question d'actualité qui a pris une importance toute particulière au cours du dernier mois à la suite de l'annonce de la démission du juge acadien Michel Bastarache. Ainsi, en prévision d'une nomination prochaine au plus haut tribunal du pays, plusieurs voix se sont fait entendre afin de réclamer que le bilinguisme devienne un critère d'embauche pour les juges appelés à siéger à la Cour suprême du Canada.

En savoir plus
Le 1 Avril 2008

Soins de santé : Lettre du commissaire au Ministre Murphy

Depuis l’annonce de votre réforme qui notamment réduit le nombre de régies régionales de la santé de huit à deux, certains intervenants ont opiné que ces deux nouvelles régies devraient être clairement et formellement identifiées sur une base linguistique. De fait, j’ai reçu copie d’une lettre que faisait parvenir au Premier ministre Graham la Société des Acadiens et Acadiennes du Nouveau-Brunswick (SAANB) le 17 mars dernier dans laquelle elle recommande que cet aspect soit incorporé formellement dans la Loi modifiant la Loi sur les régies régionales de la santé. Cet organisme recommande que la Régie « A » soit désignée comme régie francophone et que la Régie « B » soit identifiée comme anglophone. La SAANB ajoute qu’il est essentiel que ces modifications n’affectent pas l’état actuel des choses et donc que ces régies et les établissements de la santé sous leur tutelle continuent de livrer leurs services conformément aux exigences de la Loi sur les langues officielles (LLO).

En savoir plus
Le 20 Mars 2008

Études des programmes de français langue seconde: Commentaires du commissaire

Fredericton, le 20 mars 2008 - La Loi sur les langues officielles du Nouveau-Brunswick stipule qu’elle ne s’applique pas au ministère de l’Éducation. Cette exclusion limite ainsi le pouvoir du Commissaire aux langues officielles d’enquêter les plaintes visant les opérations du système d’éducation. La Loi, par contre, lui confère l’autorité et la responsabilité de promouvoir l’avancement des deux langues officielles. C’est dans le cadre de ce volet de son mandat que le commissaire Michel Carrier s’est impliqué dans le dossier de la réforme du français langue seconde dans la province, en faisant sa propre analyse dont les détails ont été évoqués dans son rapport annuel 2005-2006.

En savoir plus
Le 3 décembre 2007

Le Premier ministre annonce que Bernard Lord dirigera des consultations pancanadiennes sur les Langues officielles

Moncton (N. B.) (3 décembre 2007)
Le Premier ministre Stephen Harper a annoncé aujourd’hui la nomination de l’ancien premier ministre du Nouveau Brunswick, Bernard Lord, en tant que conseiller spécial chargé des consultations sur la dualitélinguistique et les langues officielles. Cette nomination concrétise l’engagement du gouvernement demener des consultations publiques sur l’avenir de la politique sur les langues minoritaires dans le cadre de sa stratégie visant à mettre à jour le Plan d’action pour les langues officielles. Dans le discours duTrône de 2007, le gouvernement du Canada a réitéré l’importance qu’il attache au principe de la dualitélinguistique et à la promotion des deux langues officielles.

En savoir plus
Le 21 Mars 2007

Le commissaire soumet son rapport annuel 2005-2006

Soumission du rapport annuel du commissaire aux langues officielles

Le 21 mars 2007, Fredericton – Michel Carrier, commissaire aux langues officielles, a soumis son rapport annuel pour la période 2005-2006 à l'Assemblée législative, conformément à la Loi sur les langues officielles (LLO) du Nouveau-Brunswick. Le rapport annuel est également disponible en ligne à l'adresse www.languesofficielles.nb.ca.

En savoir plus
Le 26 j janvier 2007

« Nos droits, nos libertés - notre patrimoine » : Les droits linguistiques au Nouveau-Brunswick

NOTE DE LA RÉDACTION : Le texte suivant est le cinquième d'une série de neuf articles préparés à l'occasion de la Semaine du patrimoine, qui se tiendra du 12 au 19 février. Intitulée « Pleins feux sur le patrimoine », cette série se veut une réflexion sur les gens, les paysages et les collections du passé du Nouveau-Brunswick. Cet article a été rédigé par le bureau du Commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, un fier partenaire de la Semaine du patrimoine du Nouveau-Brunswick 2007. Pour obtenir de plus amples renseignements sur les activités de la Semaine du patrimoine qui sont prévues dans l'ensemble de la province, veuillez visiter le site Web de la Semaine du patrimoine 2007.

En savoir plus
Le 17 octobre 2006

Graham Fraser est nommé sixième commissaire aux langues officielles

Le Canada a connu, aujourd’hui, l’entrée en fonction d’un nouveau commissaire aux langues officielles en la personne de Graham Fraser.

Journaliste, auteur, professeur et conférencier, M. Fraser a mené, pendant près de 40 ans, une carrière remarquable qui a chevauché le clivage linguistique. Selon le premier ministre Stephen Harper, Graham Fraser possède « une pleine compréhension de la dualité linguistique du Canada, à laquelle il est très sensible, une connaissance approfondie des politiques linguistiques de notre pays et de leurs répercussions sur les communautés linguistiques minoritaires, ainsi que l’indépendance d’esprit du journaliste ».

En savoir plus
Le 11 octobre 2006

Annonce de l'abolition du Programme fédéral de contestations judiciaires

Commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick annonce de l’abolition du Programme fédéral de contestations judiciaires

Fredericton, le 11 octobre 2006 -  Le commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick désire se joindre à celles et ceux qui ont exprimé leur surprise et leur grande déception à l'annonce de l'abolition du Programme fédéral de contestations judiciaires. 

En savoir plus
Le 7 juin 2006

GRC et langues officielles au Nouveau-Brunswick - Mise au point

Pour diffusion immédiate

Commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick
GRC et langues officielles au Nouveau-Brunswick - Mise au point

Fredericton, le 7 juin 2006 - Le commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, Michel Carrier, a fait une mise au point sur l'état actuel des droits linguistiques au Nouveau-Brunswick en matière de services de police, y inclus les services de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) agissant à titre de corps policier provincial ou municipal. 

En savoir plus
Le 31 j janvier 2006

Le commissaire soumet son rapport annuel 2004-2005

Le commissaire aux langues officielles soumet son rapport annuel

Fredericton (N.-B.), le 31 janvier 2006 – Le commissaire aux langues officielles, Michel Carrier, a soumis à l’Assemblée législative son rapport annuel pour 2004-2005, en vertu de la Loi sur les langues officielles du Nouveau-Brunswick.

En savoir plus
Le 26 octobre 2005

Rapport final du commissaire relativement au processus électoral

Fredericton (N.-B.) - Le 26 octobre 2005 : Le commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, Michel Carrier, c.r., a publié le rapport final concernant le processus électoral de la province. Comme le prescrit la Loi sur les langues officielles du Nouveau Brunswick, le commissaire a soumis son rapport au premier ministre, Bernard Lord, et à la directrice générale des élections, Annise Hollies. Des copies ont également été envoyées aux personnes qui ont porté plainte.

En savoir plus
Le 28 juin 2005

Propos d'Alex Fancy, récipiendaire du Prix dialogue du lieutenant-gouverneur

Votre honneur, Ladies and Gentlemen :

Ma ville chevauche de nombreuses routes migratoires - celles des milliers d'oiseaux qui passent chaque année, la Transcanadienne, le chemin de fer, les avions qui sillonnent notre ciel sans arrêt, les ondes de Radio-Canada Internaional qui parle au monde, et les tracés de tant de départs - et de dispersions.

En savoir plus
Le 15 juin 2005

Remise des Prix Dialogue du lieutenant-gouverneur

Dialogue Nouveau-Brunswick, en partenariat avec le bureau du lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick, a présenté le Prix Dialogue du lieutenant-gouverneur aujourd'hui lors d'une cérémonie à l'Ancienne résidence du gouverneur. Le Festival littéraire international Northrop Frye, Alex Fancy et Bernard Imbeault se sont mérités ce prestigieux prix dans les catégories organismes communautaires/institutions publiques, particuliers et entreprises privées, respectivement.

En savoir plus
Le 21 juin 2004

LE BILINGUISME EN FÊTE : LE COMMISSAIRE AUX LANGUES OFFICIELLES SE FÉLICITE DU PROGRÈS DANS LE DOMAINE DES LANGUES OFFICIELLES

FREDERICTON (N.-B.) -Le 21 juin 2004 : Mercredi dernier, Dialogue Nouveau-Brunswick décernait son Prix Dialogue Award du lieutenant-gouverneur en l'ancienne résidence du lieutenant-gouverneur. Ce prestigieux prix est accordé annuellement à des personnes ou organismes qui se sont démarqués pour leur engagement à l'avancement du bilinguisme au Nouveau-Brunswick.

En savoir plus
Le 3 mai 2004

Semaine provinciale de la fierté française 2004-Concours de créations littéraires

Félicitations à Mathieu Larocque, de la polyvalente Marie-Esther de Shippagan et à Marie-Christine Arpin, de l'école Marie-Gaétane de Kedgwick, élèves de 12ième année qui se sont vus attribuer chacun une bourse de 1 000 $ de l'Université de Moncton à l'occasion de la 15ième édition de la Semaine provinciale de la fierté française. Pour mériter cette bourse, Mathieu et Marie-Christine ont remporté la première place parmi les participantes et les participants au concours de créations littéraires. Leurs textes devaient respecter deux consignes, soit qu'ils devaient constituer une réflexion ou un opinion et devaient avoir pour thème «En français je suis né, née, en français je vivrai».

En savoir plus
Le 15 Mars 2004

Le commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick souligne la semaine de la fierté française

FREDERICTON (N.-B.) -Le 15 mars 2004 : Le commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick profite de cette journée des cérémonies d'ouverture de la Semaine de la fierté française qui ont lieu aujourd'hui à l'école Centre La fontaine de Néguac, pour féliciter le ministère de l'Éducation du Nouveau-Brunswick pour cette excellente initiative de promotion du français auprès des élèves francophones de la province.

En savoir plus
Le 19 Février 2004

Radio-Canada - 50 ans dans les provinces atlantiques

FREDERICTON (N.-B.) -Le 19 février 2004 : Le commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, Me Michel Carrier, profite de cette semaine pour souligner le 50ième anniversaire de Radio-Canada en Atlantique. En effet, le 20 février 1954, s'établissait à Moncton, le premier centre de production de la radio de Radio-Canada en Atlantique. 

En savoir plus
Le 28 octobre 2003

Dialogue Nouveau-Brunswick lance le Programme de correspondance My Friend, Mon ami-e

DIEPPE, N.-B. - Dialogue Nouveau-Brunswick a lancé aujourd'hui, à l'École Anna Malenfant de Dieppe, son programme annuel de correspondance My Friend, Mon ami-e pour les élèves de la 3e à la 9e année. Le programme jumelle des élèves francophones et anglophones qui sont de même niveau scolaire mais qui vivent dans des régions différentes de la province. Les élèves échangent des lettres ainsi qu'une vidéo ou un album de coupures préparés par les élèves de leur classe. Dialogue Nouveau Brunswick organise le jumelage et fournit tout le matériel nécessaire au programme, qui en est à sa douzième année.

En savoir plus
Le 27 octobre 2003

Prix Dialogue du lieutenant-gouverneur

Michel Carrier, le commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, reçoit un souvenir du premier Prix Dialogue Award des mains de Anne Soucy et Donald Bonnell, co-présidents de Dialogue Nouveau-Brunswick. Le premier Prix Dialogue du lieutenant-gouverneur a été remis à la Fédération des enseignants du Nouveau-Brunswick. 

En savoir plus
Le 19 septembre 2003

L'embauche d'un enquêteur principal

Le commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, Michel Carrier, annonce la nomination de Pierre Beaudoin au poste d'enquêteur principal au Bureau du commissaire aux langues officielles. M. Beaudoin est entré en fonction le 2 septembre.

En savoir plus
Le 3 juillet 2003

Le commissaire aux langues officielles fait enquête sur le processus électoral du Nouveau-Brunswick

Fredericton (N.-B.) - Le commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, Michel Carrier, a entamé une enquête relativement au processus électoral au Nouveau-Brunswick. 

« Le Commissariat a reçu plusieurs plaintes de Néo-Brunswickois qui n'ont pas reçu un service dans la langue de leur choix du personnel électoral durant la campagne électorale tenue le mois dernier et le jour même des élections », a fait savoir M. Carrier.

En savoir plus