Salle de presse

Vous êtes ici

Le 21 juin 2004

LE BILINGUISME EN FÊTE : LE COMMISSAIRE AUX LANGUES OFFICIELLES SE FÉLICITE DU PROGRÈS DANS LE DOMAINE DES LANGUES OFFICIELLES

FREDERICTON (N.-B.) -Le 21 juin 2004 : Mercredi dernier, Dialogue Nouveau-Brunswick décernait son Prix Dialogue Award du lieutenant-gouverneur en l'ancienne résidence du lieutenant-gouverneur. Ce prestigieux prix est accordé annuellement à des personnes ou organismes qui se sont démarqués pour leur engagement à l'avancement du bilinguisme au Nouveau-Brunswick.

En tant que commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, Me Michel Carrier désire féliciter l'honorable Louis J. Robichaud, ancien premier ministre du Nouveau-Brunswick, feu l'honorable Richard Hatfield qui a reçu le prix à titre posthume, et la Société hôtesse des Jeux du Canada 2003 qui ont eu lieu dans la grande région de Bathurst/Campbellton.

L'ancien premier ministre du Nouveau-Brunswick, Louis J. Robichaud, lors de ses remerciements, a signifié sa fierté devant les progrès accomplis depuis 1960, y inclus ceux qui se sont réalisés durant le règne de feu l'honorable Richard Hatfield. Il était d'avis que notre province constitue un exemple pour le reste du Canada en matière de bilinguisme institutionnel.

 

Me Carrier, à l'instar de Louis J. Robichaud, applaudit les progrès que le Nouveau-Brunswick a réalisés dans le domaine des langues officielles, mais surtout, dans le domaine du rapprochement entre les deux communautés linguistiques de langues officielles de la province. Il considère que ce progrès peut être attribué à la vision et à la détermination démontrées par messieurs Louis J. Robichaud et Richard Hatfield. « Ces deux hommes politiques ont su traduire leurs convictions d'égalité et de respect en actions concrètes qui ont définitivement donné lieu aux changements sociaux que nous avons vécus au Nouveau-Brunswick en matière de bilinguisme et de reconnaissance de l'égalité des communautés linguistiques française et anglaise. Grâce à leur leadership, le Nouveau-Brunswick constitue effectivement un modèle pour le reste du pays. »

Le commissaire aux langues officielles considère que le travail de messieurs Robichaud et Hatfield et de celui de leurs partis politiques respectifs a créé un environnement d'inclusion et de respect qui permet une collaboration facile et nécessaire entre les deux communautés linguistiques de la province. L'on a qu'à constater l'exploit de la Société hôtesse des Jeux du Canada 2003 qui a su mener à bon port ce projet de très grande envergure. « Je ne peux que constater avec beaucoup d'admiration et de reconnaissance l'énorme travail de coordination, de planification et de motivation qui a rendu possibles les Jeux du Canada 2003 qui se sont déroulés à 70% dans les deux langues officielles du pays et de la province. Chapeau à madame Lyne Raymond, vice-présidente de cette société pour nous avoir fait honneur pendant ces jeux. »

Me Carrier reconnaît l'excellent travail accompli par Dialogue Nouveau-Brunswick au niveau de la promotion du bilinguisme et du rapprochement des citoyennes et citoyens d'expression française et anglaise de la province. Selon lui, grâce à cet effort continu et visionnaire, cet organisme rassembleur contribue à la qualité de la vie au Nouveau-Brunswick.

Pour de plus amples informations, prière de communiquer avec Ronald LeBreton, directeur des affaires publiques et de la planification stratégique au Bureau du commissaire aux langues officielles du Nouveau-Brunswick, au (506) 444-4229 ou au 1-888-651-6444.