Salle de presse

Vous êtes ici

Le 17 Juin 2014

Rapport annuel 2013-2014

La commissaire aux langues officielles propose des mesures pour améliorer la prestation des services bilingues

Fredericton, le 17 juin 2014 – Dans son premier rapport annuel, la commissaire aux langues officielles, Katherine d’Entremont, présente cinq recommandations pour améliorer la prestation de services gouvernementaux dans les deux langues. Elle propose notamment que les niveaux requis de compétence en langue seconde pour les postes bilingues soient mieux définis et fassent l’objet d’un meilleur contrôle.

« Au cours des derniers mois, nous avons examiné la façon dont le gouvernement provincial recrute et gère ses ressources humaines pour fournir des services bilingues à la population, a déclaré la commissaire. Notre étude révèle de sérieuses lacunes quant à la détermination des besoins en personnel bilingue, aux niveaux requis de compétence en langue seconde et à l’efficacité de la formation linguistique pour les fonctionnaires. Ces lacunes sont souvent à l’origine des plaintes que nous recevons et doivent être corrigées. »

Pour fournir des services à la population dans les deux langues, les ministères provinciaux forment des équipes regroupant des fonctionnaires unilingues et bilingues. Selon l’étude du Commissariat, les niveaux de compétence en langue seconde des employés bilingues ne sont pas clairement établis et ne font pas l’objet de contrôle. « Cette situation compromet la qualité des services, affirme Mme d’Entremont. Il faut que le gouvernement fasse preuve de plus de rigueur. » L’étude du Commissariat souligne aussi que le niveau requis en langue seconde pour un poste bilingue n’est pas publié dans l’avis de concours. « Comment  un  candidat  peut-il  déterminer  s’il  est  qualifié  pour  un  poste bilingue quand il ne sait pas le niveau de compétence requis? », se demande la commissaire.

Langues officielles et santé

Le rapport annuel de la commissaire aborde de nombreux sujets, dont l’immigration, les changements à la Loi sur les langues officielles et l’accès aux soins de santé dans les deux langues officielles. La commissaire commente d’ailleurs les derniers résultats du sondage sur les soins aigus qu’a réalisé le Conseil de la santé du Nouveau-Brunswick.

Katherine d’Entremont estime que les deux régies de la santé doivent redoubler d’efforts afin de se conformer pleinement à leurs obligations linguistiques. La commissaire juge très préoccupante la situation au sein des hôpitaux de la régie Horizon. « Dans certains établissements de la province, l’accès à des soins de santé en français est l’exception plutôt que la règle, explique la commissaire. Cette situation requiert des mesures correctrices énergiques. »

Plan gouvernemental sur les langues officielles

Un chapitre du rapport annuel du Commissariat examine le plan gouvernemental sur les langues officielles. La commissaire d’Entremont déplore le peu de résultats concrets découlant de cette initiative. « Ce plan renferme d’importantes mesures visant à assurer un meilleur respect de la Loi sur les langues officielles, a expliqué la commissaire. Or, un an après l’échéance initiale du plan, le gouvernement provincial a très peu de résultats à présenter. Il y a lieu de s’interroger sur l’importance que le gouvernement accorde à ce plan. »

La commissaire souligne les pratiques exemplaires

Dans son rapport annuel, Katherine d’Entremont rend hommage à des fonctionnaires et groupes d’employés qui incarnent l’excellence en matière de bilinguisme officiel. Les lauréats sont :

• Juge Yvette Finn
• Équipe de négociation de la convention collective des enseignants
• Employés de la Division des politiques et de la planification du ministère de l’Éducation et du Développement de la petite enfance
• Employés de la Commission des services financiers et des services aux consommateurs
• Guylaine Godin, Agence des services internes du Nouveau-Brunswick
• Cécile LePage et les employés de la Direction des politiques et de la planification du ministère du Tourisme, du Patrimoine et de la Culture

« Je félicite ces champions de la promotion de nos deux langues officielles et j’espère que leurs réalisations seront une source d’inspiration pour l’ensemble des fonctionnaires, nos élus et la population », a conclu la commissaire d’Entremont.

-30-

Le rapport annuel 2013-2014 peut être consulté en ligne.

Renseignements :
Hugues Beaulieu
Directeur des affaires publiques et de la recherche
506-444-4229 ou 1-888-651-6444
Hugues.Beaulieu@gnb.ca